• Stephaline71

Témoignage : "David Richards m'a fait visiter le Mountain Studios"

Mis à jour : août 5


Vincent a vécu le rêve de beaucoup de fans : un jour qu'il était de passage à Montreux, il a sonné à la porte du Mountain Studios. David Richards (alors ingénieur du son et propriétaire des lieux depuis 1993) lui a ouvert la porte, puis lui a fait visiter les lieux.

C'était en 2001 : bien avant que le studio déménage à Attalens et ne soit transformé en exposition dans une aile du Casino Barrière, et bien avant la disparition prématurée du regretté David Richards.

Il a la gentillesse de partager aujourd'hui ce souvenir incroyable avec nous.


Peux-tu te présenter brièvement ?

Je suis originaire du Sud de la France, des environs de Toulon plus précisément. J'ai 39 ans et je suis électricien du bâtiment.

La musique de Queen m'a accompagné pendant une très grande partie de ma vie. Déjà à l'âge de cinq ans, mes parents me racontaient que j'étais debout sur une chaise en train de chanter I want to break free ! Puis je suis devenu collectionneur à partir de 1995 avec la compilation Greatest Hits et surtout le magique Made in Heaven. Aujourd'hui je peux remplir une petite pièce (albums, livres, box...). Je n'ai malheureusement jamais vu le groupe sur scène. ils sont passés donner un concert à Fréjus en juillet 1986, à environ 1h20 de chez moi...mais bon, j'avais seulement 5 ans et pas le permis, donc impossible pour moi d'y assister !


Dans quelles circonstances t'es-tu retrouvé à Montreux en 2001 ?

Déjà il faut préciser que j'ai vraiment découvert l'univers de Queen avec l'album Made in Heaven, qui m'a scotché ! Sa pochette était sublime : des nuances de bleu, la vue sur les montagnes enneigées...et bien sûr l'album en lui-même : la voix puissante de Freddie [Mercury], la guitare douce et emplie de rage de Brian [May], la batterie de Roger [Taylor], la basse de John [Deacon], et les titres si touchants A Winter's Tale et Mother Love. J'ai visionné des documentaires aussi, tels que Champions of the world*, ou des émissions sur l'histoire du groupe comme la série Music Planet sur Arte en 1996, où on voyait des images de Montreux. 


Jaquette française du documentaire "Champions Of The World" de Rudi Dolezal et Hannes Rossacher, DoRo Production for Queen Films, 1995 - Pochette : © Queen et Richard Gray

Je me suis donc dit que peut-être un jour, j'irais là où le groupe avait passé tant de temps pour voir l'endroit...ça avait l'air tellement beau !

En 2001, j'ai organisé l'itinéraire de mes vacances de fin d'année dans l'Isère. Les GPS n'existant pas encore, j'ai étudié la carte IGN version papier, et du coup j'ai décidé de faire un détour par Montreux pour découvrir la Riviera vaudoise. Comme j'étais étudiant à ce moment-là, nous étions plusieurs à faire le voyage pour partager les frais. J'étais accompagné par ma mère, ma tante et ma copine de l'époque.


Une fois sur place, comment t'es-tu retrouvé à sonner au Mountain Studios ?

Le 27 décembre 2001, après six heures de voiture, nous nous sommes retrouvés sur le Quai Edouard-Jaccoud, sans avoir prévu de planning précis. Caméra au poing, je filmais la promenade le long du lac Léman et ses sculptures en bronze (en particulier celle de Freddie Mercury, vers la place du Marché). Le temps était gris, mais ça ne m'empêchait pas d'apprécier la balade. Je trouvais extraordinaire le simple fait de me trouver là où une partie de l'histoire du groupe s'est écrite.

Alors que nous passions au Bazar Suisse*, la boutique de souvenirs de la Grand' Rue, m'est venue l'idée de voir l'antre du légendaire Mountain Studios. Il était environ 18h30. 

J'ai demandé le chemin à Monsieur Muller, le gérant du magasin, car je n'avais aucune idée de son adresse exacte. Après nous avoir expliqué qu'il y avait un mur où les fans signaient, il nous a indiqué la direction à prendre. Visiblement, des visites du studio étaient parfois organisées**, mais là pas de visite à cette date et malheureusement pas de possibilité de profiter de ce que la ville de Montreux avait mis en place.


*Site web du Bazar Suisse : https://www.bazarsuisse.ch/shop/fr/

**Voir cet article sur le site de l'Association Montreux Celebration pour en savoir plus sur les visites organisées pour les fans à cette époque : https://www.montreuxcelebration.com/fr-9-mountain-tour.html


David Richards (au centre) et Norbert Muller (à droite) avec un groupe de fans, lors d'une visite du Mountain Studios dans les années 2000 - Photo : © Montreux Celebration

Difficile de ne pas courir...cependant, je suis impatient de voir juste l'entrée des lieux ! Arrivé au Casino, je demande à une personne de la sécurité où se trouve l'entrée. Celle-ci m'indique un parking à côté de l’établissement, et en m'approchant je vois effectivement un mur plein de graffitis en hommage au groupe...et une porte avec une simple sonnette.


L'entrée du Mountain Studios dans les années 2000. Photo : © Montreux Celebration

Au-dessus de cette porte, il y avait deux blocs d'éclairage, un rouge et un vert. A ce moment-là, la lumière était verte ; donc après quelques hésitations par peur de déranger les personnes à l'intérieur, je me lance.

J'attends un peu, et là une personne ouvre : David Richards ! Avec le bras dans le plâtre !! Il me dit naturellement : "Oui ???"

Je m'excuse mille fois de le déranger et lui demande s'il est possible de visiter le studio. Avec une grande simplicité, il m'explique que là, maintenant, ce n'est pas possible, mais me propose de revenir le lendemain à 14h car il pourra nous accorder un moment pour nous faire rentrer et nous présenter les lieux.

Je crois que j'étais tellement content que je lui ai demandé si je pouvais lui faire la bise !


Le lendemain, tu étais à 14h tapantes devant le studio… Comment te sentais-tu ?

Dans mes souvenirs, j'ai trouvé l'attente interminable jusqu'au lendemain. J'ai trouvé un hôtel dans le vieux Montreux, qui n'existe plus aujourd'hui. Le matin, j'ai été au château de Chillon... En fait je ne tenais plus en place, et à 13h30 j'étais déjà devant le Casino Barrière (rires) !


Avais-tu préparé cette visite ou des questions à poser à David Richards ?

A l'heure d'aujourd'hui, 19 ans plus tard, je regrette de ne pas avoir préparé des questions ou un cadeau à lui offrir pour le remercier du temps qu'il nous accordait.

Mais à 20 ans, j'étais un petit fan toulonnais, je venais d'un autre monde... David Richards avait été le témoin d'une décennie musicale tellement riche, qui n'existe plus sous cette forme aujourd'hui !


Tu as filmé ta visite pour garder un souvenir. Avec quel matériel as-tu filmé ? David Richards a-t-il accepté facilement que tu filmes ?

A 14 heures, j'ai enfin pu sonner et David Richards nous a invités à entrer. J'avais avec moi un caméscope (mini-DV) et je lui ai tout de suite demandé si je pouvais filmer*. Il m'a répondu : "oui, pas de problème".


*Voir le lien vidéo de cette visite en fin d'article


Quelle est la première chose que tu as vu en rentrant à l’intérieur ? Et peux-tu nous expliquer à quoi ressemblait le studio à l’époque ?

David Richards a commencé par nous présenter la régie, qui était tout de suite en rentrant sur la gauche et qui était reliée au studio d'enregistrement situé à l'étage supérieur. C'est là qu'il y avait la fameuse table de mixage* !


*Il s'agissait d'une table de mixage "Neve 8048", fabriquée en Grande-Bretagne et aujourd'hui encore considérée comme la meilleure table de mixage au monde


Photo de la régie à cette époque, figurant dans le flyer cartonné offert à Vincent par David Richards

Il nous a parlé des années extraordinaires passées avec les membres du groupe dans ce studio, et nous a indiqué que Brian passait encore de temps à autre pour le saluer mais qu'il avait maintenant son studio à Londres pour ses propres chansons.

Il nous a raconté les derniers enregistrements de Freddie [Mercury]  dans cette régie - sur les titres A Winter's Tale et Mother Love - et nous a même indiqué l'endroit où il a chanté debout sa dernière chanson (aujourd'hui il y a une plaque au sol).


La plaque visible aujourd'hui à l'exposition "Queen - The Studio Experience" au Casino Barrière (Montreux) - Photo prise en octobre 2019

Il nous a proposé ensuite de monter à l'étage afin de voir la salle du studio d'enregistrement. En se dirigeant vers les escaliers, il nous a expliqué que David Bowie avait eu une maison sur Montreux et qu'il aimait fréquenter le groupe & venir au studio. Je crois qu'on a parlé de cette nuit où les musiciens ont écrit Under pressure...

La montée d'escalier, je m'en souviens bien car il y avait des cadres avec des disques d'or et de platine de Queen accrochés au mur pour les albums Jazz, A Kind Of Magic, Live At Wembley'86, The MiracleInnuendo, Made In Heaven... C'était vraiment impressionnant !


Photo : © Vincent Cannamela

Photo : © Vincent Cannamela

Ensuite à l'étage, je me suis retrouvé dans une pièce d'environ 50m², décorée de pierres et de bois, éclairée par des lumières tamisées. Au sol, je distinguais des tapis. Puis, autour d'un piano, c'était des kilomètres de câbles et des micros suspendus... La même image que l'on peut voir sur la vidéo du documentaire Champions of the world. Il m'a aussi expliqué où se trouvait la batterie de Roger [Taylor], la guitare et les amplis de Brian [May] pour avoir le meilleur son.


Photo : © Vincent Cannamela

Photo : © Vincent Cannamela

Photo : © Vincent Cannamela

* A noter que le Studio utilisait parfois en plus l'une des grandes salles du Casino pour ses enregistrements (la salle "C", devenue l'actuelle salle de jeux). Le volume de cette pièce permettait alors à David Richards d'enregistrer (notamment la batterie) dans une véritable ambiance de concert. Une photo de cette salle a été prise : elle figure dans le livret de l'album "Jazz" et elle est exposée aujourd'hui au Casino Barrière. Quant à  cette acoustique particulière, on peut l'entendre dans l'album "Innuendo".


Exposition "Queen - The Studio Experience", en octobre 2019

On sait que le Mountain Studios bénéficiait d'une des installations sonores les plus modernes et sophistiquées d'Europe dans les années 70, 80 et 90. Alex Grob, le premier propriétaire du studio, avait énormément investi dans les lieux avec ses partenaires néerlandais ; on raconte même qu'il avait importé environ 32 tonnes de bois d'Amérique et des pierres venues d'Hawaï pour couvrir les murs et garantir l'acoustique !

Est-ce que David Richards t'a parlé de la manière dont avait été conçu le studio ?

Il nous a seulement parlé de l'ingénieur/architecte* qui était venu spécialement de Los Angeles pour la construction du studio afin d'avoir la meilleure acoustique possible. Et que beaucoup d'artistes étaient venus enregistrer ici, dont le chanteur Michael Jackson en 1997 pour son album remix Blood on the Dance Floor : HIStory in the Mix. Il m'a dit que celui-ci était venu pour rendre hommage à Freddie [Mercury] qui était son ami.


*Il fait référence ici à l'ingénieur du son américain Tom Hidley, qui a travaillé à la conception du Mountain Studios et qui a conçu plus de 400 des meilleurs studios d'enregistrement du monde (dont le célèbre Record Plant à Los Angeles). Sa société, Westlake Audio, était alors pionnière dans la standardisation acoustique d'un studio d'enregistrement et permettait une qualité de son continue à travers le monde. Le Mountain Studios a été l'un des premiers studios de Westlake construit en Europe.


Ce qui frappe dans ta vidéo, c’est la simplicité et la gentillesse de David Richards. Est-ce que ce contact t’a étonné ? Que savais-tu à l’époque de sa carrière et de ses collaborations musicales ?

Quand j'y repense aujourd'hui, il parlait avec une simplicité étonnante et une sincérité poignante...un peu comme si je venais voir un ami ! C'est vraiment un moment d'échanges inoubliable, un moment unique et magique dans un lieu rempli de souvenirs ! Quarante minutes pour nous parler de Queen, de David Bowie, du studio à cette époque...A ce moment-là, je ne connaissais que son travail avec Queen, pas son parcours entier. Il nous disait que Queen allait continuer à faire quelque chose et que Freddie lui manquait beaucoup après dix ans de collaborations... Et aussi que de plus en plus de fans voulaient venir visiter ce lieu.

Avant de partir, je lui ai demandé un autographe sur un papier, il m'a répondu : "je vais vous donner un triptyque du studio, gardez-le ça sera collector" (rires). Et il me l'a dédicacé.

Le flyer cartonné donné à Vincent et dédicacé par David Richards

Dix-neuf ans plus tard, je repense avec nostalgie à cette rencontre...je garde de David Richards l'image d'une belle personne qui aimait partager ses souvenirs, et dont le regard teinté de mélancolie reflétait un passé très riche de rencontres et d'émotions.


Vincent et David Richards en décembre 2001

Es-tu retourné ensuite à Montreux ? Qu’as-tu ressenti et pensé en découvrant l’exposition permanente au Casino Barrière ? Est-ce conforme à ton souvenir ?

En 2017 et 2018, j'y suis retourné avec mes enfants pour leur faire découvrir ce lieu atypique et magique. Mais pour moi il reste associé à ma visite du studio et à ma rencontre avec David Richards. Rien ne pourra remplacer mon 28 décembre 2001 !

Une partie de cette magie est partie avec Freddie [Mercury], le reste du groupe et David [Richards]...ceci-dit, je trouve l'exposition Queen - The Studio Experience magnifique, avec des objets exceptionnels, la table de mixage est encore là...je pense donc y retourner pour le plaisir des yeux et des oreilles ! Les lieux ont quand même été le témoin d'une histoire extraordinaire.


A propos de la carrière de David Richards :

Né en 1956 dans une famille de musiciens, il a commencé à prendre des leçons de piano à trois ans et a ensuite contribué aux claviers de plusieurs des sessions sur lesquelles il a travaillé.

Son père, Bobby Richards, a orchestré, arrangé et dirigé les enregistrements de Dusty Springfield (chanteuse britannique) et des Seekers (un quatuor pop australien), et a aussi assisté John Barry sur des projets de film et de scène. Le jeune David se souvient avoir été emmené dans un studio londonien à l'âge de sept ans et avoir observé son père au travail. "Il y avait un son énorme, tous ces boutons et ces types aux vêtements élégants, très cool, derrière la console. Je me suis rendu compte que c'était ce que je voulais faire", rapporte un article du 20 mars 2014 dans le quotidien anglais The Independent.

Il a gagné des championnats de patinage à l'adolescence, et en éditant les bandes sonores de ses routines, il a développé un talent pour coller les bandes. Cela lui a été très utile lorsque son père lui a trouvé un emploi aux studios Chappell à Londres en 1973. Il a alors assisté l'ingénieur en chef John Timperley, notamment pour un enregistrement live de Bing Crosby avec un orchestre. En 1975, Timperley se voit offrir la possibilité d'aller à Montreux pour ouvrir les Mountain Studios et demande à David Richards de l'accompagner en tant qu'assistant. "J'ai dit que j'irais là-bas pendant six mois", a déclaré David Richards, qui a tellement apprécié sa nouvelle vie sur la Riviera suisse qu'il y élira domicile avec sa première femme, Colette.

Il s'est occupé des premiers clients du Mountain Studios : les Rolling Stones (venus enregistrer des overdubs pour leur album Black And Blue de 1976), puis Led Zeppelin, Emerson, Lake & Palmer, Yes, Bryan Ferry et Smokie. Et lorsque plus tard Timperley passera à autre chose, David Richards deviendra ingénieur en chef.

Dès 1978, il entame des relations longues et fructueuses avec Queen et David Bowie, qui utiliseront la Suisse comme base principale pendant près de deux décennies.

Queen, à cette date, vient enregistrer partiellement son album Jazz au Mountain Studios ; le titre Dead On Time mettra notamment en scène un orage de Montreux enregistré par David Richards. Celui-ci explique dans une interview au moment de la sortie de l'album The Miracle en août 1989 : "Ils faisaient appel à Roy Thomas Baker pour la production et [celui-ci] avait sa propre équipe, alors j'ai pris des vacances - mais [les membres du groupe] ont tellement aimé le studio que lorsqu'ils ont appris qu'il était en vente, ils l'ont acheté, et nous avons appris à mieux nous connaître après cela". Queen en devient effectivement officiellement propriétaire le 15 juillet 1979.

David Richards, lui, passera progressivement d'assistant du batteur Roger Taylor sur ses deux premiers albums solo et ses productions pour Jimmy Nail & Feargal Sharkey, à producteur de Queen et Freddie Mercury. Son rôle s'est notamment développé lorsque Queen s'est retiré aux Mountain Studios après que le chanteur ait été diagnostiqué malade du sida en 1987.

A noter que David Richards a joué un rôle crucial dans l'achèvement de l'album Made In Heaven, assemblé autour des dernières pistes vocales de Freddie Mercury.

Brian May déclarera après sa disparition : "David a été notre pilier pendant tous ces derniers jours où nous savions que Freddie était sur la fin. Lorsque, des mois plus tard, nous avons été sur le point d'assembler les versions finales de tous ces précieux fragments dans les morceaux qui ont constitué l'album Made in Heaven, dont la plupart avaient été travaillés dans les studios de Roger et dans les miens en Angleterre, nous sommes retournés à Montreux et auprès de David. Ensemble, nous avons réglé les derniers détails, peaufiné les mixages".

En février 1993, David Richards a racheté le Mountain Studios à Queen et y est resté jusqu'en 2002, date à laquelle le studio déménage à Attalens (près de Châtel-Saint-Denis).

Il est décédé le 20 décembre 2013, après avoir assisté avec Brian May et Roger Taylor à l'inauguration de l'exposition Queen - The Studio Experience au Casino Barrière le 2 décembre. Brian May écrira : "Eh bien, cher David ... Tu nous manqueras beaucoup.[...] Mais je suis heureux que, dans mon petit discours, je me sois souvenu de dire que l'une des plus grandes raisons de toujours revenir à Montreux était David Richards. Et je suis heureux que tu aies dit après coup : "Je suis l'un des hommes les plus chanceux de la planète, d'avoir partagé tous ces moments avec vous". J'ajouterais : "Et l'un des plus talentueux".


Projet d'hommage :

Les enfants de David Richards, Wendy et Christopher, ainsi que l'Association Montreux Celebration, ont annoncé dimanche 1er mars 2020 leur intention de lui rendre hommage en faisant réaliser un buste en bronze en sa mémoire. Celui-ci rejoindrait l'exposition actuelle au Casino Barrière, dans les anciens locaux du Mountain Studios où il a tant travaillé.

Une cagnotte en ligne a été lancée, et si les fonds nécessaires sont réunis, la statue sera présentée au public et à la presse lors des Freddie Celebration Days, le 04 septembre 2020.

Voici le lien si vous souhaitez participer : https://wemakeit.com/projects/tribute-to-david-richards?locale=fr


Lien pour visionner la vidéo de Vincent & sa visite du Mountain Studios en décembre 2001 :

https://www.youtube.com/watch?v=90rkqd3frBQ&feature=youtu.be&fbclid=IwAR2aEQpsXfVqf_4-2i_1IcdLundOnoIQxcYbGp7to1TBrPFwmqq9ydXfjfE


Remerciements :

Un grand merci à Vincent d'avoir accepté de nous raconter un de ses plus beaux souvenirs et d'avoir partagé ses photos avec nous !

Merci à Lucien Muller, président de l'Association Montreux Celebration, d'avoir mis à ma disposition deux photos complètement inédites pour illustrer mon article,

Merci à Eric Morel pour son aide concernant la jaquette de la VHS du documentaire Champions of the world.


Liens :


Sur le Freddie Mercury's Mountain Tour jadis organisé par Montreux Celebration : https://www.montreuxcelebration.com/fr-9-mountain-tour.html


Sur le Mountain Studios :

- Catalogue officiel de l'exposition Queen - The Studio Experience au Casino Barrière

- Article sur le site officiel de Montreux Celebration : https://www.montreuxcelebration.com/fr-11-mountain-studios.html#top

- Sur l'histoire du studio :

https://www.smstrumentimusicali.it/reportage-mountain-studios/

https://web.archive.org/web/20000204172308/http://www.mountainstudios.com/

- Interview de Tom Hidley : http://www.muzines.co.uk/articles/tom-hidley-studio-designer/1649

- Sur les studios de Westlake : https://en.wikipedia.org/wiki/Westlake_Recording_Studios


Au sujet de David Richards :

Interview de David Richards à Sound On Sound (août 1989) : http://www.muzines.co.uk/articles/david-richards/5631

Article du 20 mars 2014 dans The Independent : https://www.independent.co.uk/news/obituaries/david-richards-producer-engineer-and-musician-at-montreux-s-mountain-studios-who-worked-with-bowie-9204852.html

Article sur NME.com : https://www.nme.com/news/music/various-artists-1959-1235774

Article sur le site officiel de Brian May : https://brianmay.com/brian/brianssb/brianssbdec13b.html


© Destination Queen - Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, en tout ou partie, sans l'autorisation de l'auteur.




659 vues9 commentaires

©2019 par Destination Queen. Créé avec Wix.com